Une découverte au hasard d’un arbre

Plusieurs légendes existent sur la découverte du thé mais la plus connue demeure celle de l’empereur Shen Nung, 2737 avant J-C.

La légende veut qu’un jour de grande chaleur, il décida de se poser sous un arbre, et se fit bouillir de l’eau. A son réveil, il découvrit une infusion délicieuse grâce à quelques feuilles tombées de l’arbre. Ainsi naquit le thé et avec les premiers jardins de thé !

Du théier à la tasse

Le théier est un arbuste de la famille des Camelia. En Chine, il est plus connu sous le nom de «Camelia Sinensis» (ramifications à la base), tandis qu’en Assam, il se nomme «Camelia Assamica». Le Camelia est un arbre qui peut atteindre jusqu’à 20 mètres de haut. Le théier le plus vieux du monde est âgé de 3600 ans (Yunnan, Chine).

Le thé est la boisson la plus consommée au monde après l’eau. Il est le symbole de l’hospitalité et du partage dans les pays producteurs. Au Sri-Lanka comme dans d’autres pays, on accueille toujours le visiteur avec une tasse de thé. La refuser serai malvenue !

Les couleurs du monde dans un théier

Contrairement à ce que l’on pense, le thé qu’il soit vert, jaune, noir ou blanc, il est issu d’une seule plante, le Camellia Sinensis. C’est son procédé de transformation qui désigne sa couleur finale.

Le thé au service de la santé

Dès le VIème siècle sous la dynastie des T’ang, le thé fut d’abord consommé pour ses propriétés médicinales avant de devenir une boisson à la mode dans la Cour de l’empereur. L’usage du thé fut pharmacologique, réputé pour soulager la fatigue, la vue…Dès 1685, l’Europe découvre ses vertus grâce au Traité du thé de Philippe Dufour. Aujourd’hui, on retrouve le thé même dans les cosmétiques pour ses vertus médicinales.

 

Le thé, plante universelle et populaire, raconte, invite au voyage, se partage, inspire les poètes et rassemble. Symbole fort de la convivialité et de l’hospitalité, le thé devient un art de vivre et révèle les âmes.